Accueil LIFESTYLE Zéro déchet #3 – le temps de l’action
Zéro déchet #3 – le temps de l’action

Zéro déchet #3 – le temps de l’action

774,8 kg. C’est le poids (à la louche) de la production totale de déchets de mon foyer sur une année… Si nous ne changeons pas nos habitudes. On est loin du mode de vie Zéro Déchet, n’est-ce-pas ?

Comment j’en suis arrivée à ce chiffre ? Petit refresh ! Durant 6 semaines, j’ai consciencieusement trié, pesé et consigné le contenu de nos poubelles afin d’identifier le poids ET le type d’ordures que nous produisons. Et voilà le résultat : 89,4 kg de déchets cumulés. Ce qui, rapporté à 52 semaines et en arrondissant un peu, correspond au chiffre de 774,8 kg.

774,8 kg. Je ne m’en remets pas. Et encore, je suis sûre qu’en poursuivant l’expérience, ce chiffre dépasserait les 800 kg. Pour mémo, selon l’ADEME chaque français produit en moyenne 590 kg de déchets par an.

590 kg de déchets par an et par personne contre 774,8 kg pour mon foyer, constitué de 2 adultes, 1 bébé de 12 mois et 1 chat. Nous sommes finalement loin d’être les plus mauvais élèves. Et pourtant, vous n’avez pas idée comme cette comparaison à la moyenne nationale française me turlupine.

Lorsque je vois la quantité de déchets dans lesquels j’ai dû mettre mes mains durant 6 dernières semaines, alors que nous faisons finalement parti de ceux qui produisons ”peu”… Heuu ça se passe comment dans les foyers qui, eux, se situent dans la moyenne nationale ? Et chez ceux qui explosent tous les scores ?!

And the good news is…

La bonne nouvelle est simple : c’est ”le champ des possibles” !

Entendez par là touuutes les solutions qui existent et qu’il est (plus ou moins) facile de mettre en place pour ALLEGER le poids de mes poubelles et REPENSER mes choix de consommation afin que les déchets que je ne pourrai (ou ne voudrai) pas éviter aient le moins d’impact possible sur l’environnement.

D’ailleurs, ma petite expérience m’a bien aidé à cerner chacune des sources de déchets de notre foyer et leur quantité respective. Je les ai compilé dans ce tableau, là en dessous.

zero-dechet-types-dechets-into-the-green

Maintenant il ne me reste plus qu’à m’auto-challenger pour mettre mes poubelles au régime et pour changer nos habitudes. Et en avant Guingamp ! Beh oui, il n’y a pas de révolution sans quelques réajustements de circonstance.

D’ailleurs, plutôt que de considérer ces changements comme une corvée (vous savez, avec toutes les excuses que l’on trouve pour ne pas s’y mettre : pas le temps, pas envie, pas les moyens, trop compliqué, blablabla), je vois ça comme une sorte d’aventure. Ou comme un renouveau. Enfin, vous m’avez compris. Il suffit de s’intéresser aux adeptes du Zéro Déchet pour se rendre compte que, non, changer ses habitudes n’est pas une plaie, c’est même plutôt assez libérateur. Pour paraphraser un homme burlesquement célèbre : le changement, c’est maintenant !

Donc ! Sans vouloir rabâcher, voici les 3 objectifs de ma new life version Zéro Déchet :

[su_list icon= »http://www.into-the-green.com/wp-content/uploads/2015/01/TACHE.jpg »]

  • réduire le poids total de nos déchets. La base quoi.

  • en profiter pour changer (si besoin) les produits que nous consommons.

  • minimiser au maximum l’impact de notre mode de vie sur l’environnement.
    [/su_list]

Et parce qu’il faut bien commencer par quelque chose, voici nos 5 premières résolutions :

#1 – composter

Et bim, moins 191,53 kg sur la balance !  Un sacré tour de taille en moins, non ? Ça tombe bien, j’ai participé à une formation sur le compostage organisée par le SIOM, le Syndicat des Ordures Ménagères de la Vallée de Chevreuse, en charge de la collecte des déchets dans ma commune. Je vous en dis plus très prochainement !

#2 – Moins de bouteilles en plastique et carton

En 6 semaines, j’ai jeté 47 bouteilles (merci l’addiction à la Volvic), soit  450 bouteilles par an !  Je suis donc une très mauvaise élève.

#3 – Moins d’essuie-tout, mouchoirs, cotons et cotons-tiges

Là aussi, c’est un peu la porte ouverte à toutes les fenêtres : nous en avons une consommation hallucinante ! Entre les boites de mouchoirs cartons, les paquets individuels, les kleenex dans la cuisine, les cotons pour le change de Lily-Rose (je me file bonne conscience en prenant du bio, bravo) et les cotons-tiges… C’est pas très green tout ça ! 

#4 – Adopter un stop pub

Et re-bim, 31,2 kg de déchets en moins !  Reste que, sans vouloir faire ma cynique, ne pas voir passer toutes ces pubs / prospectus dans ma boîte aux lettres ne veut pas dire qu’il n’existent pas. C’est la même chose pour les autres produits que je compte réduire, vous me direz ? Certes… 

#5 – M’équiper pour le vrac !

Première étape : investir dans des contenants réutilisables pour refuser systématiquement touuus les sachets et emballages en plastique ou en papier qu’on te refourgue systématiquement à la boulangerie, à la boucherie, à la fromagerie, au marché, etc. 

Ma vie, mon oeuvre… Et mes poubelles

Cet objectif de vie Zéro Déchet va surtout être l’occasion de passer en revue TOUS les produits emballés et/ou sur-emballés et/ou émetteurs de déchets qui font notre quotidien. Et donc, TOUS les produits trouvés dans mes poubelles ces 6 dernières semaines. Il y a du boulot.

Le fait est que je ne souhaite pas bouleverser notre vie d’un coup de baguette magique. Il ne s’agit pas de pousser mémé dans les orties. Je me suis donc amusée à pondre une méthodologie pour y aller au fur et à mesure.

Le grand inventaire

[su_list icon= »http://www.into-the-green.com/wp-content/uploads/2015/01/TACHE.jpg »]

  • Le ménage et le linge
    Inventaire de tout ce qui touche au nettoyage de notre intérieur et de notre linge : produits ménagers, lessives pour le  linge et la vaisselle et ustensiles.  Du sol au plafond.

  • La cuisine
    Inventaire de tout ce qu’on mange : fruits, légumes, céréales, légumineuses, pain, oeufs, thé / tisanes, café, yaourts / compotes, miel, sirop d’érable, purée d’amande, condiments / épices / sauces, mon congélateur, etc.

  • Notre bébé
    Inventaire de ses produits de nettoyage, de soin et de change, ses vêtements, etc. (Oui, j’ai osé inclure notre fille dans un inventaire)

  • La salle de bain
    Inventaire de mes cosmétiques, gel-douche, shampooing, dentifrice, savon-main & co.

  • Et tout le reste
    Inventaire autour de notre chambre, la penderie, la bibliothèque, la litière du chat, etc.
    [/su_list]

Le guide pratique

Pour chacun des produits recensé, j’essaierai d’établir une sorte de guide pratique en 3 points :

[su_list icon= »http://www.into-the-green.com/wp-content/uploads/2015/01/TACHE.jpg »]

  • 1- Comprendre
    l’impact du produit sur l’environnement, idéalement de sa fabrication à sa destruction (mais là, je pense que je rêve un peu !).

  • 2- Proposer
    Une ou plusieurs solutions alternatives quand il y en aura besoin. D’autres produits quoi.

  • 3- Comparer
    les avantages et les inconvénients du produit de départ et de ses alternatives au niveau de l’environnement, de la santé et du porte-monnaie.
    [/su_list]

Zéro déchet, here I come !

Vous aimerez aussi

19 commentaires

Cécile despetitsboutsdemoi 12 juin 2015 - 9 h 50 min

Super article
Moi je composte et c’est vrai que c une bonne chose
Dis moi des que ton enfant va grandir tu vas alléger ta poubelle. Je n’ai jamais osé les couches jetables.
Je partage ton article sur fb

Répondre
Laure Lessert 12 juin 2015 - 18 h 33 min

Héhé, une amie m’a fait une suggestion : jeter mon chat et mon enfant et bim, 300 kg en moins sur la balance !!! Merci pour le partage et pour tes encouragements !

Répondre
Aurélie 12 juin 2015 - 10 h 45 min

Bravo belle démonstration. Il faudrait que je me penche moi aussi sur mes poubelles. Comme toi je vois ces changements vers le zéro déchet comme une aventure.

Répondre
Laure Lessert 12 juin 2015 - 18 h 32 min

Merci pour ton message Aurélie ! C’est exactement cela : une belle aventure. Aujourd’hui, j’ai participé à un atelier pour fabriquer mes produits ménagers version green, et c’était TOP ! Et toi, tu en es où ? je vais aller découvrir sur ton blog 😉

Répondre
Marielle 12 juin 2015 - 12 h 20 min

Epatée!!!!
Super article!!! Très pragmatique, clair et qui nous amène à nous aussi faire ce challenge!!!
Je vois que les couches est le second poste dans les déchets, envisages-tu les couches lavables???

A bientôt 😉

Répondre
Laure Lessert 12 juin 2015 - 18 h 26 min

Ohh merci Marielle !!! Je n’avais pas envisagé les couches lavables jusqu’à présent car ma fille est passée par quelques petits soucis côté santé qui honnêtement étaient la priorité à gérer. Maintenant j’y pense ! Déjà en première étape : je suis récemment passée à des couches « bio » (moins pire). Bonne soirée !!

Répondre
GreenerDaddy 12 juin 2015 - 20 h 08 min

un beau constat et de belles résolutions, félicitations !

Répondre
Laure Lessert 13 juin 2015 - 5 h 11 min

Merci, merci !!!

Répondre
Flora 13 juin 2015 - 13 h 15 min

C’est vrai que tous ces chiffres font peur, mais c’est important d’en avoir conscience! C’est super que tu es pris le temps de tout’renseigner, et c’est un sacré boulot qui t’attend avec l’inventaire ! Je ne suis pas aussi organisée alors je n’ai pas fait d’inventaire mais j’essaie de terminer TOUS mes produits conventionnels et à leur fin de vie je me demande si j’en ai besoin de nouveau et si il n’y a pas une alternative écolo.
Bon courage et bonne continuation 🙂

Répondre
Véro de Bonjour French Food 16 juin 2015 - 13 h 10 min

Bravo Laure. Je suis impressionnée par le boulot déjà accompli et vraiment curieuse de lire la suite.
Cela me fait me poser pas mal de questions, à titre perso mais professionnel surtout. C’est stimulant.
Peut-être une rubrique récup dans notre magazine? Une réflexion plus poussée sur les materiaux et les encres utilisées? Un critère de sélection additionnel? Difficile à dire…
Grrrrr dur dur
Mais merci pour le challenge 🙂

Répondre
Laure Lessert 17 juin 2015 - 7 h 14 min

Merci véronique !! Si cela te fait réagir ainsi : j’en suis ravie ! On en parle quand tu veux, car si je peux t’aider à décortiquer tout cela : encore plus ravie ! A très vite 🙂

Répondre
Catherine 25 juin 2015 - 9 h 23 min

Depuis qu’on a opté pour un composteur et un stop-pub, notre poubelle a bien dégonflé. Il reste bien sûr encore des efforts à faire. Se libérer de la corvée des poubelles, c’est quand même super.
Bonne continuation dans le challenge.

Répondre
Laure Lessert 28 juin 2015 - 8 h 14 min

Ahhh c’est sympa de savoir que cela nous attend également : nous allons bientôt installer le lombri (j’attends mes futurs nouveaux copains les vers !) et le stop pub est déjà en place (mais ça n’empêche pas d’en recevoir tout de même, grrrr)… Merci pour tes encouragements et pour le partage de votre expérience !

Répondre
Jessica 29 juin 2015 - 21 h 49 min

C’est très courageux comme expérience, mais j’imagine à quel point c’est motivant pour la suite… A faire pour (enfin) me lancer dans l’expérience « faire du lobbying pour l’installation d’un composteur au pied de mon immeuble »

Répondre
Laure Lessert 18 juillet 2015 - 5 h 03 min

Bonjour Jessica,
Réponse sur le tard, mais réponse quand même ! J’ai toqué à la porte du syndic de mon immeuble il y a quelques jours pour aborder le sujet… Si tu avais vu la tête de la dame, j’ai cru lui parler en mandarin, je l’ai perdue au bout d’une minute 🙁 Sans parler des « il faut faire une réunion de copropriété, et vous n’êtes que locataire, blablabla »…
Et pourtant mon immeuble a un jardin immense non exploité, on pourrait imaginer le potager + le composteur + les poules même !

Répondre
Chachou minimaliste 3 août 2015 - 9 h 14 min

Bonjour!
en Juillet, j’ai pesé mes poubelles (hormis la litière de mon chat) et je constate qu’on a 21kg de déchets à 2. (je ne compte que les OMR et le papier/carton)
je pense que je vais m’inspirer de ton tableau pour avoir un meilleur aperçu du poids global de mes poubelles.

Répondre
Laure Lessert 4 août 2015 - 6 h 29 min

Bonjour, bonjour !
Merci pour ton commentaire : j’espère que ce tableau pourra t’aider. Effectivement vous avez une production de déchets un peu plus « lourde » que la notre. De mon côté, j’avais pris en compte toutes les sources de déchets… Au plaisir d’en discuter plus longuement ! 🙂

Répondre
Mélodie 22 août 2015 - 22 h 21 min

Quel beau programme ! Ton expérience du poids de tes déchets selon les catégories de déchets est vraiment intéressante ! Et c’est ultra motivant de se dire qu’on a une marge de progression et qu’on peut facilement réduire certains postes (c’est un peu comme un régime finalement, les 1ers kilos sont plutôt faciles à perdre). Je viens de publier un billet avec mes 6 astuces pour réduire ma production de déchets, si tu as l’occasion de le lire, n’hésite pas à me donner ton avis 🙂

Répondre
Caroline Van Genechten 8 mars 2016 - 10 h 51 min

Hello! Super initiative, j’adore ! 🙂 Pour limiter la consommation de mouchoirs en papier, j’ai lancé une nouvelle marque belge de mouchoirs en tissu 100% coton confectionnés en Italie! Si ça vous intéresse voici le site : http://mycaro.be

Petit conseil : Vous pouvez mettre 2, 3 gouttes d’huiles essentielles Eucalyptus ou de Ravinstara pour dégager les voies respiratoires!

Merci pour ton article ! 🙂

Répondre

Laisser un Commentaire

Aliquam risus. Sed elit. quis, dictum porta. in id, vulputate, pulvinar